top of page

Musée Confucius (Udon Thani)

Amies et amis de l'AFI, membres ou pas de l'association, bonjour à toutes et tous. Si vous êtes en Isan il y a un endroit à visiter absolument c'est cet espace dédié à Confucius.

Que ce soit dans l'espace intérieur ou en parcourant les jardins ce site est empreint de calme et se prête à merveille à la méditation et à la contemplation.


Philosophe Confucius


Confucius, né le 28 septembre 551 av. J.-C. à Zou et mort le 11 mai 479 av. J.-C. à Qufu dans l’actuelle province du Shandong, est un philosophe chinois. Son patronyme est Kong, son prénom Qiu, et son prénom social Zhongni.


Il est absolument impossible de résumer la vie de Confucius, aussi je tente de vous apporter quelques indications sur une partie de son oeuvre.


Il est possible de comprendre les enjeux et la teneur de la pensée de Confucius en lisant les Analecs ou Entretiens, livres dans lesquels on voit le Maître vivre et discuter des problèmes de son temps avec ses disciples.





Les Quatre Livres (四书 / 四書, sì shū) sont :


la Grande Étude (大学 / 大學, dà xué)

,

l’Invariable Milieu (中庸, zhōng yóng),


les Entretiens de Confucius (论语 / 論語, lùn yǔ),


le Mencius (Livre) (孟子, mèng zǐ).







Les Livres des Rites. Les Cinq Classiques (五經 Wǔ jīng) sont :


le Canon des Poèmes (诗经 / 詩經, shī jīng),


le Canon de l'Histoire (书经 / 書經, shū jīng),


le Livre des mutations ou Yi Jing (易经 / 易經, yì jīng),


le Livre des Rites (礼记 / 禮記, lǐ jì),


les Annales des Printemps et Automnes (春秋, chūn qiū, alias 麟經, lín jīng).




Bien qu’il n’ait jamais développé sa pensée de façon théorique, on peut dessiner à grands traits ce qu’étaient ses principales préoccupations et les solutions qu’il préconisait. Partant du constat qu’il n’est pas possible de vivre avec les oiseaux et les bêtes sauvages, et qu’il faut donc vivre en bonne société avec ses semblables, Confucius tisse un réseau de valeurs dont le but est l’harmonie des relations humaines.



En son temps, la Chine était divisée en royaumes indépendants et belliqueux, les luttes pour l’hégémonie rendaient la situation instable et l’ancienne dynastie des Zhou avait perdu le rôle unificateur et pacificateur que lui conférait le Mandant du Ciel. Confucius voulait donc restaurer ce mandat du Ciel qui conférait le pouvoir et l’efficacité à l’empereur vertueux. Cependant, bien qu’il affirme ne rien inventer et se contenter de transmettre la sagesse ancienne, Confucius a interprété les anciennes institutions selon ses aspirations, il a semé les graines de ce que certains auteurs appellent l'« humanisme chinois ».



Mettant l’homme au centre de ses préoccupations et refusant de parler des esprits ou de la mort, Confucius n’a pas fondé de religion au sens occidental du terme, même si un culte lui a été dédié par la suite.

Cherchant à fonder une morale positive, structurée par les « rites » et vivifiée par la « sincérité », mettant l’accent sur l’étude et la rectitude, Confucius représente pour les Chinois d’avant la Révolution, l’éducateur par excellence, mais la lecture attentive des Entretiens montre qu’il n’a pas voulu s’ériger en maître à penser, et qu’au contraire il voulait développer chez ses disciples l’esprit critique et la réflexion personnelle : « Je lève un coin du voile, si l’étudiant ne peut découvrir les trois autres, tant pis pour lui. »



Un apport très important, et révolutionnaire en quelque sorte, de Confucius, est à chercher dans la notion de « Junzi » (« gentilhomme ») qui, avant lui, dénotait une noblesse de sang et dont il a modifié le sens pour le transformer en noblesse du cœur, un peu comme le mot anglais gentleman.

Son enseignement, bien que principalement orienté vers la formation de futurs hommes de pouvoir, était ouvert à tous, pas seulement aux fils de princes. On peut faire remonter à cette impulsion de départ la longue tradition des examens impériaux, chargés de pourvoir l’État en hommes intègres et cultivés, que le plus humble paysan pouvait (en théorie) tenter. Bien que cette institution « méritocratique » ait subi différents avatars et distorsions, elle a certainement joué un rôle prépondérant dans la pérennité de la culture chinoise et dans la relative stabilité de l’Empire Céleste pendant deux millénaires.


Selon Confucius, la soumission au père et au prince va de soi et garantit la cohésion des familles et du pays, mais elle s’accompagne d’un devoir de (respectueuses) remontrances si le père ou le prince vont dans la mauvaise direction. De très nombreux lettrés chinois, se réclamant à juste titre de l’enseignement de leur Maître, ont péri ou été bannis, pour avoir osé critiquer l’empereur quand celui-ci, sous l’influence de courtisans ou de prêtres taoïstes, ne prenait plus soin de son peuple et laissait le pays sombrer dans la famine ou la guerre civile.





En lisant les pensées de Confucius, on ne peut que rester surpris par l'éternelle actualité de ses pensées, malgré les 2500 ans qui nous sépare de ses écrits.....


Quelques citations de cet éminent philosophe:


« Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable. »


« Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte.. »


« Pas trop d'isolement; pas trop de relations; le juste milieu, voilà la sagesse. »


« Le problème des hommes, c'est qu'ils négligent leur propre champ pour aller ensemencer celui des autres. »


« Le prince ne doit pas craindre de n'avoir pas une population nombreuse, mais de ne pas avoir une juste répartition des biens. »


Petite visite des jardins.


Ne vous souciez pas d'être sans emploi ; souciez-vous plutôt d'être digne d'un emploi.


Si tu veux juger des moeurs d'un peuple, écoute sa musique.



Quand les riches maigrissent, les pauvres crèvent.


Ecouter et choisir entre les avis, voila le premier pas de la connaissance.


Oublie les injures, n'oublie jamais les bienfaits.


Espérons que ces quelques citations vous amènent à relativiser les choses de la vie et vous apporter un peu de cette sagesse, celle qui contribue à votre bien être.


Chers adhérents, ou non, de l'AFI, bonne suite de semaine et, si vous avez d'autres sujets ou remarques, n'hésitez pas à me les communiquer.



118 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

3 Comments


merci pour ce reportage très intéressant .

Like

Merci, je ne suis pas trop loin d’Udon Thani , j’irai la prochaine fois ;

merci

Like
Replying to

cela en vaut la peine. Bonne et belle journée

Like
bottom of page